La cuisson du riz japonais

Proportions pour 2 personnes

  • 180g de riz rond japonais
  • 36cl d’eau

Lavage et cuisson

  1. Mettre le riz dans un saladier et le laver à l’eau claire 4-5 fois en veillant à bien le remuer jusqu’à ce que l’eau soit claire
  2. Laisser reposer dans l’eau environ 30 min afin de faire pénétrer l’eau jusqu’au cœur du grain
  3. Égoutter le riz
  4. Ajouter 18cl d’eau pour 90g de riz, soit 36cl
  5. Pour la cuisson casserole, démarrer la cuisson du riz avec un couvercle, à feu vif, et ce jusqu’à ébullition (la déterminer à l’oreille et ne jamais lever le couvercle, je vous conseille donc un couvercle en Pyrex)
  6. A ébullition, baisser le feu au minimum et cuire 10 min supplémentaires
  7. Éteindre le feu et laisser le couvercle sur la marmite afin de laisser agir la vapeur résiduelle pour une cuisson douce. Cela permettra aussi au riz de ne pas coller au fond de la casserole.
  8. Enlever le couvercle et remuer le riz avec une cuillère en plastique ou en bois. En effet, à l’inverse des auto-cuiseurs, la répartition de la vapeur est rarement homogène dans une casserole et la partie basse de la casserole aura cuit un peu plus que le reste. Le fait de remuer, remettre le couvercle et d’attendre encore un peu (le temps de dresser les autres plats par exemple), aura pour effet d’équilibrer la cuisson et l’humidité de votre riz.

Vous pouvez appliquer cette même technique avec le riz basmati, vous obtiendrez un riz à la fois parfumé, ferme et tendre! Le riz japonais n’est pas assaisonné puisqu’il est toujours mangé en accompagnement de plats qui eux le sont déjà. Au japon, le riz se mange en parallèle du reste. Une bouchée de viande et de poisson sera donc accompagnée d’une bouchée de riz nature car le plaisir réside justement à apprécier les caractéristiques essentielles du riz: sa fermeté (al dente), sa brillance et sa couleur, son odeur, sa sucrosité et son goût. Il existe d’innombrables qualités de récoltes et le riz représente un certain budget pour une famille japonaise.

Vous avez peut-être aperçu un petit piment sec sur la photo de présentation du riz ci-dessus. Il s’agit d’un mode de conservation courant qui permet d’éloigner tout organisme vivant du volume dans lequel il est conservé. Un dernier détail, le riz doit être conservé dans un espace clos et à l’abri de la lumière.

Bonne découverte !